Alpiq modifie l’alimentation en électricité d’une carrière argovienne

Une meilleure efficacité, des coûts moins élevés, une utilisation transparente de l’énergie : Alpiq a converti toute l’alimentation en électricité de la carrière de Mellikon en 400 volts.

Dans les carrières, l’électricité est une énergie nécessaire à de nombreux processus. De nos jours, le niveau de tension standard est de 400 volts, mais cela n’a pas toujours été le cas. Par le passé, de nombreux moteurs et systèmes étaient alimentés en courant de 500 volts. Dans la carrière de Mellikon (canton d’Argovie), Alpiq a modifié toute l’installation électrique et l’a convertie en 400 volts. Alpiq a géré cette mission complexe en tant qu’entrepreneur général et a livré au client une prestation clé en main comprenant la planification, l’ingénierie, la coordination des sous-traitants et l’exécution. La transformation a été planifiée à l’automne 2018 et réalisée en janvier 2019.

La modification de l’alimentation électrique a nécessité le remplacement de nombreux composants: un transformateur de quatre tonnes, l’armoire électrique basse tension, le câblage, le moteur électrique du concasseur d’une puissance de 200 kW et pesant 1,7 tonne, l’entraînement du convoyeur et les systèmes hydrauliques. Le système de mise à la terre a également été révisé afin d’améliorer la sécurité du réseau. Avec la nouvelle installation, l’efficacité énergétique a aussi été améliorée puisque des composants modernes ont été installés partout. Le système de gestion de l’énergie de Xamax a apporté une contribution significative dans ce domaine. Il surveille les installations, rend les flux énergétiques transparents et permet de réduire les coûts d’utilisation du réseau. La transformation a duré quinze jours durant lesquels l’alimentation de secours provisoire a été un élément important. «La transformation s’est effectuée sans problème et dans le respect d’un calendrier aux délais serrés», souligne André Schärer, chef d’exploitation de la carrière. La carrière de Mellikon se situe dans le canton d’Argovie, à l’est de Bad Zurzach et à proximité du Rhin. L’entreprise Steinbruch Mellikon AG exploite le calcaire depuis 1988 et extrait chaque année environ 350 000 tonnes de roche.